Aquarius : « Un duel à distance Duchovny/ Manson qui s’annonce captivant !»

Diffusé dès le 28 mai lors d’un épisode de deux heures, le polar événement de NBC se dévoile peu à peu. La bande-annonce indique que la traque du serial-killer Manson sera jalonnée de scènes glauques et terrifiantes. L’intrigue aborde son épopée sanglante au cours de plusieurs saisons. La première débute en 1967. Pour toute une génération, c’est l’époque de la libération sexuelle, de l’expérimentation de toutes sortes de drogues et de l’opposition à la Guerre du Viêt Nam.

Les communautés prônant un nouveau mode de vie fleurissent. Il s’agit de rompre avec l’ordre ancien et de créer un monde de paix, d’amour et de liberté. Inspirée de l’œuvre de John McNamara, la série met en scène Charles Manson comme une âme en peine allant de désillusion en désillusion à propos de la carrière musicale qu’il aurait adorée embrasser. Il incarne l’envers de l’utopie. Le duel à distance entre le sergent de police, campé par David Duchovny, et le tueur en série commence avec la disparition de la fille d’un avocat respecté.

Au cours de son enquête dans les communautés hippies, il s’aperçoit que l’omerta règne et que personne ne veut parler à un flic « old-school ». Pour faire avancer ses investigations, il fait alors équipe avec Brian Shafe, un enquêteur peu conventionnel qui s’infiltre dans ce monde qui vit de la drogue. Ils suivent la trace, peu après, de Charles Manson, un jeune leader charismatique d’une communauté qui s’apparente à une secte. Toujours à la recherche de jeunes femmes influençables, le gourou jalonne son parcours de viols et d’orgies. Ce jeu du chat et de la souris avec la police prend fin avec le carnage de Tate-LaBianca.

L’intrigue de la première saison commence deux ans avant que Charles Manson convainque des membres de sa secte de tuer sept personnes au cours de l’été 1969 à Los Angeles. Face à David Duchovny, Gethin Antony (Game of Thrones) incarne Charles Manson et Grey Damon (True Blood) campe Brian Shafe, son acolyte marginal. Dans un entretien accordé au journal Usatoday, la star d’X-Files livre des précisions sur son personnage.

Selon lui, le show ne se présente pas seulement comme un polar mais aussi comme une fresque de l’Amérique des années soixante. En pleine mutation, l’époque amène une ère nouvelle à laquelle est totalement étrangère le héros. Sam Hodiak appartient à l’ancien monde. Il regarde l’évolution de Los Angeles avec mélancolie car sa vision est inexorablement remplacée par celle des hippies. En effet, l’ordre est honni et est devenu synonyme de répression et d’oppression. Pour cet ancien soldat, traquer Manson revient à explorer et à s’immerger en territoires inconnus.

Au-delà du destin noir de Manson, Aquarius est construit comme l’exploration d’une époque, de ses excès et de ses contradictions. Hodiak, flic usé, incarne l’opposition entre ancienne et nouvelle ère. Dans cette ode mélancolique à l’ancienne Amérique, la nouveauté ne rime pas nécessairement avec progrès. Ce duel à distance Duchovny/ Manson s’annonce captivant. A ne pas manquer le 28 mai!