Séries : Les 20 nouveaux génériques les plus envoûtants!

1.Transparent :

Un universitaire, la soixantaine, révèle à sa famille sa transsexualité. Ce qui va pousser chacun des membres de la fratrie à se dévoiler aussi. Les réactions varient entre rejet et acceptation.

2.Bloodline :

Quand le retour du frère maudit réveille des querelles enfouies dans une famille apparemment bien sous rapport. Lire la critique.

3.Outlander :

On suit les aventures de Claire, une infirmière marquée par les horreurs de la Seconde Guerre Mondiale alors qu’elle soignait des soldats britanniques. Après la fin du conflit, elle retrouve son mari, historien, qu’elle n’a que très peu vu ces cinq dernières années. Au cours d’une promenade sur la lande écossaise, elle s’approche des mégalithes autour desquels a eu lieu la cérémonie étrange. C’est alors que la jeune femme est inexplicablement transportée en 1743. Lire la critique.

4.Daredevil:

Le parcours initiatique de Matt Murdock (Charlie Cox), avocat aveugle, le jour, justicier, surnommé «le diable rouge», la nuit, luttant contre le crime à Hell’s Kitchen. Lire la critique.

5.Turn, saison 2:

Les premiers espions au service de l’Amérique pour qu’elle remporte son indépendance face aux Anglais.

6.Power:

Propriétaire d’une boîte de nuit, “Ghost” trempe aussi dans le trafic de drogues. Les ennuis commencent lorsqu’il souhaite arrêter les stupéfiants pour se consacrer au business de la nuit et à sa famille.

7.Manhattan:

Récit de la première création de la bombe atomique et des essais nécessaires pour faire basculer la Seconde Guerre Mondiale en faveur des États-Unis. Contre la montre pour remporter le conflit. Histoire se passe avant Hiroshima et Nagasaki et relate la vie quotidienne des familles de chercheurs enfermées en plein désert dans un endroit classé secret défense. Lire la critique.

8.Texas Rising:

Le combat entre Américains et Mexicains pour se départager le Texas. Lire la critique.

9.I Zombie:

Une jeune étudiante, Liv, souffre de zombisme. Pour survivre, elle est employée dans une morgue. En ingérant les cerveaux des cadavres, leurs souvenirs lui apparaissent. Elle peut ainsi collaborer avec un détective et résoudre des meurtres. Lire la critique.

10. The Man in the High Castle

Et si les Nazis et leurs alliés avaient remporté la Deuxième Guerre Mondiale et occupaient les Etats-Unis? Adaptation de l’uchronie de Philip K. Dick, la série relate le parcours d’un groupe de résistants.

11. The Missing

Un couple anglais en vacances en France, leur enfant disparaît. Les recherches du père et de la police sont retranscrites sur huit années. Lire la critique.

12.Bojack Horseman:

Gloire et déchéance d’une ex-star de sitcom Bojack. Ce dernier traîne sa dépression, son alcoolisme et son goût pour les drogues dures dans tout Hollywood. Lorsque son éditeur lui demande d’écrire ses mémoires, les ennuis s’accélèrent. Lire la critique.

13. Marco Polo:

Les aventures du jeune Marco Polo inspirées du Livre des Merveilles auprès du Grand Khan en pleine période de troubles dans cet empire entre Asie et Moyen-Orient. Lire la critique.

14. Dominion

Le combat des anges Michael et Gabriel sur Terre. Traquée, l’humanité a pu compter sur l’aide de l’archange Michel pour contrer les attaques incessantes de Gabriel et de son armée d’humains possédés par l’esprit d’anges démoniaques. Malgré l’aide du premier des Archanges, les Hommes ont perdu cette bataille. Ils se sont réfugiés dans des villes forteresses comme Vega. Lire la critique.

15.Wayward Pines:

Ethan Burke, un agent secret, se retrouve prisonnier d’une mystérieuse ville. Parmi les habitants se mêlent les membres d’une organisation étrange qui poursuivent des objectifs indéterminés. Lire la critique.

16. Better Call Saul:

Les aventures de l’avocat véreux Jimmy Mc Gill à Albuquerque avant qu’il ne devienne Saul Goodman, l’avocat des causes perdues et des mafieux. Lire la critique.

17. Deadline Gallipoli

L’histoire des premiers reporters de guerre durant le conflit des Dardanelles à travers plusieurs points de vue. Un nouvel hommage envers les disparus de la Grande Guerre. Lire la critique.

18. Gangland Undercover

Tirée d’une histoire vraie, la série relate l’immersion de Falco, un repris de justice, dans un gang de motards tueurs, trafiquants de drogues et sans limite. Lire la critique.

19. Poldark

Après son retour de la guerre d’Indépendance Américaine, Poldark revient sur ses terres en Angleterre. Il découvre ses biens délabrés et sa fiancée mariée. Poldark va devoir retrouver sa place parmi la communauté alors qu’on le croyait mort. Lire la critique.

20. American Horror Story Freak Show

Dans les années cinquante, Elsa Mars dirige l’un des derniers spectacles ambulants exhibant des monstres. Son affaire est sur le point de faire faillite alors qu’elle doit faire face à l’hostilité des habitants qui soupçonnent les freaks d’être de mèche avec un clown tueur semant les cadavres dans la bourgade de Jupiter. Lire la critique.

Vidéos: Séries, les 10 plus beaux génériques

Par les temps de pluie, rien de tel que de réécouter les meilleures bandes-son des séries du moment !

Doctor Who (saison 8):

Doctor Who revient pour une saison 8 avec un Docteur plus grisonnant en la personne de Peter Capaldi. C’est également l’occasion de relooker le générique culte composé par Ron Grainer.

Game of thrones (saison 4):

Réalisé par Angus Wall et sur la musique du compositeur Ramin Djawadi, le générique de Game of thrones est devenu la marque de la fabrique de la série, donnant lieu à d’innombrables reprises.

Mad Men (saison 7):

D’un graphisme impeccable grâce à Jérémy Cox, le générique de Mad Men est sublimé par la musique de RJD2 dont le titre, A Beautiful Mine, est utilisé ici pour « l’opening ».

American Horror Story (saison 3):

Crée par Kyle Cooper et sa compagnie Prologue, le générique « destroyed » et terrifiant annonce d’emblée la couleur. A nouvelle saison, nouvelles images et nouvelle instrumentation pour cette bande-son d’anthologie.

True Detective:

La série s’ouvre sur un titre lancinant du groupe de country alternative, The Handsome Family. Le morceau Far From Any Road conduit de manière envoûtante sur les chemins moites de la Louisiane.

Penny Dreadful :

Réalisé par le compositeur polonais Abel Korzeniowski, le générique nous plonge dans les méandres horrifiques d’un Londres victorien fantasmé. La magnifique “soundtrack” de la série est disponible depuis le 19 août.

True Blood (saison 7):

Rock et sensuel, le générique de True Blood a été crée par Digital Kitchen sur le titre Bad Things du chanteur américain Jace Everett. Dans les sinuosités du bayou, cette musique entremêle tristesse, lascivité et corruption.

Outlander:

Composée par Bear MC Creary, cette variation revisite la chanson celte Skye boat qui ensorcelle autant qu’elle enthousiasme. Elle illumine avec poésie et lyrisme les terres rudes des Highlands.

Orange is the new black (saison 2):

C’est la chanteuse et compositrice Regina Spektor qui signe le générique d’Orange is the new black avec son titre You’ve got Time. Décalée et sarcastique, il accompagne à merveille la galerie de personnages hauts en couleur de la série.

Intruders:

Le musicien auteur et compositeur américain, Bear Mc Creary, signe une fois de plus un générique magnétique. Sur des fresques de l’artiste Millie Brown, le générique est glaçant et nous immerge d’emblée dans une atmosphère délétère et malsaine.