Vidéos: Les 8 nouvelles séries US de la rentrée 2015!

 

Les séries font aussi leur rentrée, découvrez les trailers des nouveautés les plus prometteuses et des retours les plus attendus dans un florilège d’images! 

1/ Scream Queens sur Fox le 22 septembre:

2/ Ash vs Evil Dead sur Starz le 31 octobre:

3/ The Bastard Executioner sur FX le 15 septembre:

4/ Public Morals sur TNT le 25 août:

5/ Narcos sur Netflix le 28 août:

6/ Minority Report sur Fox le 21 septembre:

7/ Limitless sur CBS le 22 septembre:

8/ Wicked City sur ABC le 27 octobre:

Pour commencer 2016:

 Vinyl sur HBO:

 Westworld sur HBO:

Et des retours très attendus!

La saison 2 de The Knick sur Cinemax le 16 octobre:

La saison 2 de Z Nation le 11 septembre:

La saison 5 d’American Horror Story Hotel sur FX le 7 octobre:

La saison 2 de Manhattan sur WGN America le 13 octobre:

La saison 2 de The Leftovers sur HBO le 4 octobre:

Publicités

Game of Thrones : « Retour sur une saison 5 à la croisée des destinées ! »

Alors que Game of Thrones vient de reprendre avec sa cinquième saison sur HBO et le lundi soir sur OCS TV, on livre ici l’analyse des quatre premiers épisodes de ce nouvel opus. Attention spoilers !

Résolument contemplatifs, les premiers épisodes de cette nouvelle saison introduisent une respiration dans l’intrigue. Après les événements dramatiques de la fin de la saison 4, on retrouve des personnages marqués, conscients d’être chacun à la croisée de leurs destinées. Entre fatalité et choix, les prétendants au trône de fer se trouvent à un moment charnière de leur destin.

Une esthétique du seuil dans des épisodes plus contemplatifs

Sur ce point, il n’est pas anodin que ces premiers épisodes soient une revue de ce que deviennent les personnages principaux. A quelques exceptions près, tous se trouvent au seuil de leur propre évolution. Après l’assassinat de son père, Tyrion se noie dans l’alcool. Plus cynique que jamais, il sombre dans ce qu’il appelle le suicide des lâches. Seules les injonctions de Varys lui laissent entrevoir que son génie politique lui impose de jouer un rôle auprès de celui ou de celle qui s’emparera du trône de fer. En lui glissant le nom de Daenerys Targaryen, il excite sa curiosité. Cette rencontre se profile déjà sous des hospices inattendus.

Le retour des parias et des bannis

Pour la plupart, les personnages principaux doivent rebondir. Être présent au premier plan est une nécessité pour se maintenir dans la course au pouvoir et régner sur les sept royaumes. Les quelques apparitions d’Arya errante encore, en quête d’elle-même, en plein dilemme, indiquent que ceux qui sont en retrait le sont faussement. En effet, ils ont à jouer des rôles primordiaux. De même, Jon Snow, chef de la Garde de Nuit, au Nord, joue un rôle crucial auprès de Baratheon. Après avoir perdu sa bien-aimée, il multiplie les pertes avec le chef des Sauvageons, brulés vifs, pour ne pas avoir voulu que son peuple soit enrôlé comme soldats pour attaquer Winterfell et son usurpateur. Sansa Stark continue son apprentissage auprès de lui. Comme pour Jon Snow, que l’on enjoint à user de son pouvoir qu’il ne doit plus contraindre, Sansa doit laisser libre cours à ses dons de manipulatrice.

Choisir un champion

Ces premiers épisodes introduisent les personnages les plus intègres sur le terrain de la tentation du Mal pour parvenir à leurs fins. La croisée des destinées marque less chemin que prendront chacun, le choix entre le Bien ou le Mal. Les préparatifs de la guerre du Nord s’accélèrent et contraignent chacun à choisir un champion.

Daenarys sans ses dragons n’est plus reine

Daenerys est confrontée, quant à elle, à la révolte qui gronde au sein de Meereen. Elle qui a interdit les jeux barbares du cirque, doit faire face à une fronde. Pourra-t-elle conserver son intransigeance politique et sa tentation autoritaire sans l’intervention de ses dragons ? Rien n’est moins sûr quand on sait que les Immaculés se font massacrer par les fils de la Harpie. Ser Barristan, blessé, s’effondre. Là aussi, l’héroïne doit choisir la direction qu’elle prendra.

Le Fatum qui guette dans l’ombre

Fatalité du côté de Cercei Lannister dont on évoque le passé dans un flashback. Alors qu’elle suit le cercueil de son père, elle se remémore les prédictions terribles d’une sorcière qui sont en passe de se réaliser. Et choix stratégique personnelle lorsqu’elle arme le « Grand Moineau » à la tête de fanatiques religieux.

url 128

Le chaos ou le règne des usurpateurs

C’est que le chaos s’intensifie au début de cette cinquième saison. Si plus rien ne semble clair, ni solide, dans les décisions des personnages, le destin des sept royaumes est au même moment en roue libre. Sur ce point, les propos de Varys à Tyrion sont essentiels : les sept royaumes ont besoin d’un chef intègre qui les unira et qui leur proposera une direction commune, c’est-à-dire un sens commun.

La question du sens

Cette question fondamentale du sens innerve la destinée des héros. Tyrion ne cesse de s’interroger sur le sens de son existence, comme Jon Snow, comme la juvénile Cersei, rêvant de gloire et de pouvoir, comme Arya, avide de vengeance. Chacun veut se réaliser et est rongé par le doute de ne pas y parvenir. Dans ce chaos latent, celui qui conquerra le trône de fer, sera celui qui parviendra à lutter contre l’indifférence des habitants des sept royaumes. Incapable de concevoir une destinée commune, il s’aveugle dans la boisson, les bouges ou le fanatisme. C’est qu’au bord de l’implosion, les sept royaumes réclament un Sauveur. Reste à savoir qui sortira vainqueur de la terrible confrontation qui s’annonce ! La mise en bouche de cette nouvelle saison est convaincante dans son changement de rythme et annonce le déchaînement de violence. Le prochain épisode de la nouvelle saison est diffusé le 11 mai sur OCS tv. A ne pas manquer !

Ballers « Le Fast and Furious du football américain arrive sur HBO le 21 juin !»

La chaîne américaine HBO lance le 21 juin une nouvelle série centrée sur Spencer Strasmore interprétée par la star du catch Dwayne Johnson, alias The Rock. Très connu pour ses participations dans la saga Fast and Furious, il est aussi co-producteur avec Mark Walhberg. On suit donc les aventures d’un ancien joueur de football américain à Miami. Ce dernier y entame sa reconversion en tant qu’analyste financier.

Pour dépeindre « le star system », la série emprunte à l’univers Fast and Furious. Au menu, on trouve dollars à foisons, jolies filles en pagaille, fêtes, beuveries, baignades, voitures de sport, yachts : le tout sous un soleil radieux. La série Ballers dépeint les frasques et les ennuis financiers de joueurs de football américain qui ne pourront compter que sur Spencer Strasmore pour éviter les écueils.

Notons également que Troy Garity joue le rôle de Jason, un agent sportif et que John David Washington incarne un jeune joueur dénommé Ricky. On retrouve également Omar Benson Miller en ancien athlète à la recherche d’une reconversion professionnelle. Dans le monde impitoyable du business footballistique US, Spencer Strasmore guide les nouveaux joueurs au milieu des requins. Bling-bling, pièges et règlements de compte sont au programme de cette nouvelle série alléchante pour les fans du genre et à surveiller pour ceux qui aiment Fast and Furious !