Game of Thrones (5.08) : « Jon Snow au cœur d’une bataille grandiose et épique »

Attention spoilers. Alors que la cinquième saison progressait pas à pas et flirtait avec le contemplatif, l’épisode 8 offre du grand spectacle avec une bataille épique entre les wildlings et les White Walkers à la tête de leur armée de morts-vivants. Récapitulatif de cet épisode dantesque !

Cersei Lannister, toujours dans sa geôle, subit les harcèlements des tenants de la Foi pour qu’elle avoue ses fautes. Affamée et assoiffée, elle en vient à lécher l’eau répandue sur le sol. La reine déchoit peu à peu tout en promettant la mort à ses geôlières. Pendant ce temps, Tyrion a une entrevue très prometteuse avec Daenerys qui l’accepte comme conseiller. Elle lui avoue vouloir détruire la roue qui relie les familles régnantes de Westeros les unes avec les autres autour de la conquête du Trône de Fer. Sansa découvre grâce à Reek que ceux qu’elle croyait morts ne le sont pas. Au même moment, Arya continue son apprentissage auprès du Dieu Multiface en apprenant à observer son environnement. Jon Snow, quant à lui, arrive à Hardome pour convaincre les wildlings de le suivre. Il en va de leurs vies.

Cet épisode magistral offre un spectacle dantesque avec la bataille finale. Jon Snow peine à convaincre les wildlings de s’allier à lui et à mener la guerre pour Stannis Baratheon, quand l’armée des morts-vivants attaquent les villageois. Comme un capitaine vulnérable, Jon Snow frôle la mort dans un duel avec un White Walker. Magnifiquement épique, le combat se déroule dans une tempête de neige qui précède l’arrivée pêle-mêle des morts sanguinaires.

Cette menace qui sourde derrière le Mur, Jon Snow la formule en confessant que ni les rois du Sud, ni la Garde de Nuit, ni les wildlings ne seront de taille. Avec ce discours de raison, il remporte une partie des adhésions. Alors que l’évacuation commence vers les navires, des bourrasques de neige annoncent le fléau invincible. Les wildlings et les membres de la Garde de Nuit s’activent pour faire tenir coûte que coûte le rempart de bois.

La bataille grandiose offre des moments de rares cruautés. Par exemple, des enfants morts-vivants dévorent une combattante à vif. Rarement une plongée dans une bataille aura été aussi prenante, la tension est palpable. Hurlements, corps démembrés par des êtres décharnés : tout contribue à montrer l’inhumanité. C’est que cette bataille n’est pas l’accroche d’une guerre, c’est un massacre. La résistance des wildlings ne tient pas longtemps. A couper le souffle, les images emportent vers de terrifiantes ténèbres. A la fois spectateur et acteur dans la bataille, Jon Snow est juché sur la proue d’une barque à la fin de l’épisode.

Il contemple la débâcle et frémit devant le chef des White Walkers qui se tient sur la rive. En silence, les morts massacrés reviennent à la vie sous les yeux effarés de Jon Snow. L’armée des morts se fait de plus en plus nombreuse et menaçante sur les rives. Plus largement, cette bataille magistrale, qui conclut avec brio cet épisode 8, annonce les velléités de conquête et de destruction totale des White Walkers. Cette menace terrifiante est traitée avec brio et marque de manière lancinante que la bataille autour du Trône de Fer semble face à ce fléau une vulgaire querelle de clocher. De quoi susciter un regain d’intérêt mérité pour cette cinquième saison!

Publicités