Killjoys : « Des gardiens de la galaxie badass dans la nouvelle série de Syfy» !

Le 19 juin arrive sur Syfy, Killjoys, une nouvelle série de science-fiction retraçant les aventures de chasseurs de primes intergalactiques. Aucun alien dans cette production de dix épisodes mais un trio composé d’Hannah Joh-Kamen, de Luke Macfarlane et d’Aaron Ashmore qui traque les fugitifs aux quatre coins de la galaxie. Les producteurs d’Orphan Black et Michelle Lovretta, la créatrice de Lost Girl, proposent donc une nouvelle série animée par un rythme endiablé au son des armes de guerre.

Entièrement centrée sur l’espace, ses dangers et ses renégats, Killjoys se veut un divertissement dans la lignée du film Les Gardiens de la galaxie, le ton décalé et les créatures en moins. L’actrice britannique John-Kamen incarne Dutch, la cheftaine du trio, aussi séduisante que mystérieuse. Elle est l’un des meilleurs chasseurs de primes du « Quad », un système planétaire sur le point de basculer dans une guerre totale. Plus précisément, cette lointaine galaxie se centre autour du peuple de la planète Qresh qui a colonisé trois lunes, créant ainsi des mondes unifiés, chacun étant défini par une classe sociale stricte. Connu sous le nom de « Quad », ce système planétaire abrite des chasseurs de primes hautement contrôlés qui ont pour devise « The Warrant is All » (« Tout repose sur le Mandat»).

Depuis son plus jeune âge, Dutch traque les hommes dont la tête est mise à prix dans cette galaxie qu’elle connaît parfaitement. Elle est entourée par un négociateur, John (Ashmore), et par D’avin (Macfarlane), un ancien soldat dont les sarcasmes cachent une loyauté à toute épreuve. Cette équipe de choc s’apparente à un groupe paramilitaire qui sillonne l’espace pour retrouver mort ou vif les évadés et autres repris de justice. Frôlant la transgression des lois, ils sont à la marge de l’ordre. S’ils le font respecter, ils emploient pour cela des moyens peu louables. Dans une perspective similaire, il n’est pas anodin que les « Killjoys » (littéralement « les rabat-joies ») traquent leurs proies sur les planètes les plus reculées du système. Cependant, ils sont toujours contraints de rester dans la légalité et de respecter les clauses du contrat pour toucher leur récompense.

Attendue pour le 19 juin, il est à souhaiter que cette série prometteuse s’inscrive dans la lignée de l’excellent Firefly ou encore de Battlestar Galactica. Personnages errants abîmés par la vie, les héros sont plongés dans des considérations plus larges autour d’un conflit interplanétaire imminent. Débauche d’actions, répliques bien senties et aventures spatiales sont au programme de cette nouvelle série très attendue. Au-delà des traques habituelles des chasseurs de primes, le trio devra naviguer entre tourmentes politiques, questionnements moraux et des rapports compliqués par un triangle amoureux naissant. A suivre absolument !

Publicités